activité

prestataire local de nombreuses agences de tourisme d'Europe et d’amérique, nous créons des séjours sophistiqués pour les individuels, groupes thématiques & incentive.

Le voyage sophistiqué est notre cheval de bataille, différent du voyage de luxe, qui n’existe pas à Cuba dans le sens « clinquant » du terme. Le sophistiqué se base plutôt sur l’authenticité d’une atmosphère, d’un lieu, d’une rencontre... Mais aussi sur le bon rythme du voyage, garanti par le scénario. Quelque soit le thème, culturel, sportif, professionnel, nous élaborons des activités qui racontent une histoire, celle de Cuba.

C’est l’assistance permanente, constituée par les guides, chauffeurs, conseillers, instructeurs, professeurs…, qui caractérise le mieux cette façon de faire découvrir Cuba. Être présent sans être envahissant pour accompagner le voyageur dans les activités qu’on lui aura organisés à sa mesure et respectant l’objectif principal, celui de la découverte. Une découverte des lieux mais aussi et surtout des gens. Le voyageur est ainsi dans son rôle d’ethnologue, il vient voir et comprendre comment fonctionne Cuba et les Cubains.

experience

25

 ans 

À Cuba

Situé entre les deux cultures, notre travail consiste à faire connaître un pays à contre courant à des voyageurs curieux, rigoureux et exigeants.

Bien sûr nous connaissons Cuba, ses possibilités et ses limites, mais notre expérience nous permet surtout d’avoir aujourd'hui la confiance des responsables du tourisme cubain, qu’ils soient de l’État ou du secteur privé. Ils savent que nous savons comment fonctionne le pays, et en résulte l’affinité nécessaire entre nous pour réaliser des voyages autrement !

innovation


créer

de nouveaux produits

Fabriquer des voyages sur-mesure pour deux trois clients c'est facile et faisable à la main. Mais réaliser, la conception, les réservations et le suivi sur place de 2 à 300 programmes par mois, nécessitent une certaine expérience, une méthode et des outils très précis.

Parmi ces outils, ce catalogue on-line actualisé en permanence, est notre base de données de produits, adaptée pour chaque agence. C'est la mise à disposition de prestations directement du producteur au consommateur avec l'intervention essentielle du réseau de vente.

Pour créer un bon programme, sa structure doit être basée sur l'activité. On vient à Cuba pour y faire quelque chose de précis, non pas pour dormir dans un hôtel catégorisé ou pour être transporté dans un véhicule de marque. Cette conception du programme à la carte partant de l'activité est nécessaire pour palier aux carences logistiques de la destination. Cuba ne possède ni hôtel de luxe ni service haut de gamme, ni voiture dernier cri. En revanche, Cuba possède les meilleures professeurs de salsa, les plus grandes plages vierges de la Caraïbe, des sites naturels et culturels classés au patrimoine mondial, une société incomparable avec le reste du monde... Et c'est surtout pour ça qu'on doit faire le voyage. Nos prestations, issues de ce patrimoine, permettent un sur-mesure de l’expérience.

plateforme de gestion

METTRE à disposition

Notre philosophie collaborative, où chaque intervenant met à disposition son savoir-faire, son expérience et ses capacités autour d'une plateforme de travail commune, nous permet une adaptation incomparable tant aux nouvelles tendances des marchés et des infrastructures cubaines, qu'à l'évolution sociale et législative de Cuba. Notre système de gestion basée sur une méthodologie précise, et une technologie (OpenSource) des plus moderne est le centre de cette plateforme organisatrice.

équipe & réseau


plus de cinquante

collaborateurs

La technologie a ses limites, surtout dans une Cuba peu connectée. GoogleMap, le 3G et autres informations en temps réel ne sont pas aussi facile à utiliser à Cuba. Et c'est tant mieux ! Ça renforce le contact entre notre équipe et les clients. On parvient à rester en contact de toute manière, mais dans le réel, face à face... En moyenne les clients devront échanger avec une trentaine de Cubains en charge d'assurer leur voyage, entre assistants, logeurs, chauffeurs, guides..., une forme différente de réaliser le sur-mesure. Non pas un seul guide en permanence, mais de nombreux contacts, issus de milieux différents qui, en plus d'offrir leurs services, donnent forcément un point de vue personnel sur leur pays. Une grande équipe, bien coordonnée, pour une attention rapprochée de tous les moments. C'est notre luxe à nous ! 

engagement

Soutenir des

initiatives

locales

La publicité est pratiquement inexistante dans la société cubaine. En revanche la participation à des projets principalement culturels permettent l'intégration à l'activité sociale est peuvent dans certains cas faciliter la création de produits touristiques.

L'art de la Scène
Caraïbes Autrement soutient ainsi quatre festivals musicaux et deux projets de danse. Le principal objectif est de présenter des genres peu connus, en phase avec la société contemporaine, souvent éloignés des clichés touristiques. Brutal Fest – Havana World Music – ProElectronica – Les voix humaines – Habana en movimiento – Los Hijos del Director.

La Culture

Caraïbes Autrement concentre ses connaissances du pays à travers l'édition de Cubania. Une publication basée sur des partenariats éditoriaux pour l'échange de documents, articles, entrevues de ceux qui aujourd'hui participent à l'évolution de la société cubaine.
Caraïbes Autrement à travers son directeur collabore également avec la revue française L'Amateur de Cigare.

Le Sport
Dans le secteur sportif, l'entreprise, en partenariat avec l’État, est à l'origine du développement du kitesurf à Cuba à travers la création d'écoles comme HavanaKiteClub. Elle soutient également le développement du VTT avec le club cycliste Jibaro.

VALEURS


petit manifeste du

Tourisme Resposable



par Stéphane Ferrux




Le Développement Durable, très à la mode, n'est pas forcément là où on l'attend, en tout cas pour nous, ceux qui reçoivent les voyageurs.


Lorsqu'on argumente la standardisation des pays qui devrait tendre vers ce que les sociétés occidentales du nord considèrent comme le politiquement, socialement et naturellement correct, les pays visités éprouvent surtout un sentiment d'ingérence. Ce qui est bon pour le visiteur ne l'est pas forcément pour le visité. Ce que veut voir le visiteur ne correspond pas vraiment à ce que le visité peut ou veut montrer. C'est surtout ce constat qui doit constituer la base d'une politique cohérente de Développement Durable dans le domaine du voyage.


Tout le monde n'est pas apte à voyager. Caraïbes Autrement en tant que DMC (Réceptif, Prestataire…) a pour mission de faire le lien entre visiteur et visité afin de faire comprendre aux uns et aux autres ce que chacun attend de cette expérience basée sur l'échange.


D'abord ça a été les guerres d'invasion à la Alexandre le Grand, Jules César et autre Napoléon..., puis le colonialisme espagnol, français, anglais… et aujourd'hui nous avons le tourisme ! Aller vers l'autre, entrer en contact quelque soit le prétexte ou la manière, c'est le point commun de tous ces grands mouvements de personnes qui continuent à brasser, mélanger, faire interagir les civilisations et ainsi permettent de changer en permanence l'aspect du monde. Le voyage n'a rien d'anodin, il est d'abord un choc des civilisations.


Respecter la société visitée, sans jugement, sans volonté d'imposer une quelconque connaissance ou savoir-faire… « Ça paraît simple… »


Mais comment ne pas demander une fourchette pour manger sa viande de porc alors qu'on vous la sert avec une cuillère. Pourquoi vouloir à tout prix se connecter à Internet ou utiliser un GPS alors même que le pays n'est pas équipé ? Comment comprendre que la salsa n'est pas la danse préférée des Cubains ? Comment ne pas s'offusquer lorsque le Mojito est mal dosé (à Cuba!) ou que le Cubain jette sa canette depuis sa fenêtre de voiture ? Pourquoi vouloir aider à construire des écoles, des hôpitaux, planter des arbres ou faire des donations alors que l’État défend avec orgueil depuis plus de 50 ans une politique sociale d'avant-garde ?


« Opiner après avoir observé... ». On pourra penser que le pays est en mauvaise état, qu'il y a des « pauvres », que les villes sont sales, que la médecine ou l'éducation ne sont plus ce qu'elles étaient, que les Cubains dansent la salsa parce qu'ils ont ça dans le sang… mais on ne pourra pas argumenter ni commenter. C'est à dire que le voyageur devra se faire sa propre opinion seulement en observant et en questionnant de manière la plus objective possible, jamais en imposant des jugements de valeur.


« Ce que les clients exigent... ». La seule chose que puisse revendiquer un voyageur est de visiter un pays tel qu'il est, s'adapter à son voyage, vivre l'expérience de l'échange, la connaissance, en somme le dépaysement, c'est à dire connaître la différence d'avec son propre pays. Une vraie remise en question du fameux « A la Carte » ou « Sur-mesure »… Et ce n'est pas facile. Définitivement, ce n'est pas donné à tout le monde de voyager...


« Faire la part des choses ». Nous créons, investissons, travaillons chaque jour pour l'amélioration de notre assistance au voyageur. Qu'il se sente bien, confortable, libre, pour profiter au maximum du dépaysement et de l'exotisme. Pourtant dans le même temps, nous devons défendre le pays, les valeurs et les coutumes de la civilisation visitée. Notre mission est de faciliter l'échange, que chacun comprenne l'autre, en se basant sur les principes et les valeurs respectives.